VIOLATION DES DROITS DE LA PERSONNE EN ARABIE SAOUDITE : LES LIBÉRAUX DOIVENT AGIR

La porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Hélène Laverdière, a émis la déclaration suivante :

Alors que nous apprenons une fois de plus que de l’équipement militaire fabriqué au Canada a été utilisé pour cibler des dissidents saoudiens, les néo-démocrates demandent au gouvernement de libéral de cesser de se trouver des prétextes et de prendre des mesures concrètes pour défendre les droits de la personne.  

Nous avons appris aujourd’hui que de l’équipement tactique fabriqué au Canada avait été utilisé par les forces saoudiennes lors de raids contre des dissidents. Cela survient peu de temps après que des photos ont été diffusées montrant que des véhicules d’assauts légers fabriqués au Canada avaient été utilisés en Arabie saoudite dans la guerre contre le Yémen.  

Le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, a promis à maintes reprises à la Chambre des communes qu’il annulerait les permis d’exportation s’il y avait de nouvelles violations de droits de la personne. La politique du Canada en matière de contrôle des exportations veut que le gouvernement cesse toute transaction d’armement quand l’équipement risque d’être utilisé pour commettre des violations de droit de la personne.  

Nous demandons au ministre de prendre immédiatement des mesures pour défendre les droits de la personne. Il doit notamment examiner les permis existants, refuser d’octroyer de nouveaux permis d’exportation en Arabie Saoudite, rendre publiques les évaluations des droits de la personne et accepter que le Parlement ait son rôle à jouer dans le contrôle des exportations d’armements comme le soutien le NPD.  

Le gouvernement libéral doit agir. Les Canadiens ne pourront pas être sûrs que les armes fabriquées au Canada ne servent pas à commettre de terribles atrocités à l’étranger tant qu’il n’aura rien fait en ce sens.