Rapport Du Vg : L’incompétence Conservatrice Une Fois De Plus Démontrée

OTTAWA –  le 23 0ctobre. De la première à la dernière page, le plus récent rapport du Vérificateur général est truffé d’exemples de mauvaise gestion et de la culture du secret du gouvernement conservateur.

 Le porte-parole en matière de défense du NPD, Jack Harris, se désole qu’encore une fois, les conservateurs se traînent la patte pour protéger les Canadiens contre la cyber-criminalité.  En effet, dix ans après les premiers engagements pris par le gouvernement fédéral, peu a été fait.

 « Quand on parle de cybersécurité, on parle de sécurité nationale. On parle aussi de sécurité économique pour les entreprises qui font des affaires en ligne et de la vie privée des Canadiens, indique M. Harris. Le rapport est clair : les investissements ne serviront à rien tant que les conservateurs ne prendront pas leur responsabilité au sérieux. Plusieurs ministères ne connaissent même pas l’existence du Centre de réponse aux incidents cybernétiques. Et même s’ils le savaient, ses heures d’ouverture sont limitées. Les pirates informatiques, eux, ne prennent pas congé. »

 Le rapport du vérificateur général révèle également que les conservateurs abandonnent les vétérans à leur retour à la vie civile. Le quart des militaires libérés pour raison médicale n’ont eu aucun plan d’intervention, reçoivent peu d’informations et sont confrontés à une paperasse abusive.

« Les vétérans ont servi leur pays avec fierté. Et à leur retour à la maison, ils se retrouvent avec un gouvernement incapable de gérer assez bien les ministères de la Défense nationale et des Anciens combattants pour être capables de leur venir en aide quand ils en ont besoin », ajoute Jack Harris.

 Le vérificateur général a aussi décrié de graves manquements en matière de planification financière. « En plus de mener une lutte irréfléchie contre le directeur parlementaire du budget, les conservateurs n’ont toujours pas rempli leur promesse de 2007 de fournir une analyse à long terme de la viabilité des finances publiques », a signalé la députée Lysane Blanchette-Lamothe. 

 « De plus, les conservateurs ont encore une fois manqué de transparence dans le dossier de la Sécurité de la vieillesse. Le gouvernement a demandé aux députés de voter sans leur fournir l’information nécessaire, alors que le ministère des Finances la détenait. C’est inacceptable», a conclu la porte-parole en matière d’aînés.