Pierre-Luc Dusseault Dénonce La Privatisation En Catimini De Postes Canada

OTTAWA —  Le 28 mai 2013 - Depuis des mois maintenant, la Société canadienne des postes a entamé, sous la supervision des conservateurs, un plan de privatisation tranquille de ses services en fermant des bureaux de poste partout au pays et en transférant certains services vers des comptoirs postaux privés.

 «Postes Canada doit rester un service public pour remplir son mandat de desservir tous les Canadiens, peu importe où ils se trouvent, a expliqué M. Dusseault. Le privé, au contraire, a un seul mandat: faire du profit. Rien ne nous assure que nous pourrons encore recevoir notre courrier quand notre service public va être démantelé.»

 Rappelons que dans les années 80, le gouvernement conservateur a fermé plus de 1500 bureaux de poste à travers le pays. C’est maintenant au tour des conservateurs de Stephen Harper de continuer la tradition, estime le député.

 À Fort McMurray en Alberta, Postes Canada va commencer à sous-traiter au privé la livraison du courrier. «C’est la preuve que nous devons rester vigilants. Les employés ripostent et je les comprends. Ce qui se passe chez Postes Canada est inquiétant», affirme le porte-parole adjoint du NPD en matière de transport, Robert Aubin.

 «Les conservateurs disent ne pas vouloir la privatisation de notre service de courrier, mais comment peut-on les croire après tout cela? a martelé M. Dusseault. Le tout est fait dans la plus grande opacité et Postes Canada refuse même de répondre aux préoccupations de la population.»