OBSERVATOIRE DU MONT-MÉGANTIC: PARADIS AURAIT PU ÉVITER LA CRISE

Le ministre conservateur savait exactement ce qui lui pendait au bout du nez, estime le NPD

OTTAWA — L’Observatoire du Mont-Mégantic ne sert pas qu’à observer les étoiles, selon le NPD, puisque la crise de la semaine dernière a permis de révéler un trou noir dans le conseil des ministres conservateur: Christian Paradis a été incapable de voir venir une crise dont il a lui-même été l’architecte il y a deux ans.
 
Le NPD y est allé d’une charge à fond de train contre Christian Paradis au retour à la Chambre des communes. «L’Observatoire du Mont-Mégantic a révélé l’incompétence du ministre du Développement international, qui n’a pas vu venir une crise que son propre gouvernement avait programmé il y a 2 ans!», a affirmé Pierre-Luc Dusseault à la Chambre des communes lundi.
 
Rappelons que Christian Paradis a accusé les scientifiques de l’Observatoire de ne pas avoir assez attendu. Or, le ministre doit savoir que c’est son gouvernement qui a modifié les critères de financement du Conseil naturel en sciences et génie. «Christian Paradis savait lors du dernier ‘sauvetage’ il y a deux ans que le financement de l’Observatoire viendrait à terme cette année. Il n’a rien fait pour assurer un financement stable et à long terme à ce joyau de notre région et même de l’est de l’Amérique du Nord», affirme le député Jean Rousseau.
 
Les députés ont demandé au gouvernement conservateur de proposer dès maintenant un plan de financement stable et à long terme des infrastructures scientifiques comme celle du Mont-Mégantic. «Sans ça, on va se retrouver encore à la même place dans deux ans, quand le nouveau financement annoncé la semaine dernière va arriver à échéance. C’est de la responsabilité du gouvernement d’assurer la survie à long terme de l’Observatoire. Il faut se mettre au travail maintenant», a conclu Jean Rousseau.