NPD : Les Compressions Au Ministère Des Anciens Combattants Nuiront Aux Services

Les anciens combattants et leur famille méritent notre respect  
OTTAWA – Le porte-parole de l’opposition officielle pour les anciens combattants, Peter Stoffer (Sackville-Eastern Shore), a fait état de ses préoccupations aujourd’hui concernant l’élimination de 804 postes au ministère des Anciens Combattants au cours des trois prochaines années. 
« Ces compressions sont insensées. Plusieurs de ces postes sont des postes occupés par des employés de première ligne, a affirmé M. Stoffer. Le ministre Blaney berne les Canadiens lorsqu’il affirme que ces mesures n’auront pas de répercussions négatives sur la clientèle de ce ministère. »
« En éliminant ces postes, le gouvernement compromettra directement les services dédiés à nos anciens combattants, a déclaré Annick Papillon, porte-parole adjointe pour les anciens combattants. Les employés du ministère des Anciens Combattants sont essentiels afin d’assurer une réponse adéquate aux besoins des anciens combattants de l’ère moderne. Les hommes et les femmes qui ont si fidèlement servi notre pays méritent mieux. » 
M. Stoffer a émis une mise en garde à savoir qu’Anciens Combattants Canada devra assumer la réduction de 45 % de son personnel dans le cadre de ces compressions. Il a ajouté que 1295 employés additionnels d’Anciens Combattants Canada seront bientôt avisés qu’il n’y aura désormais plus d’employés fédéraux alors que l’on s’apprête à transférer à la province du Québec le dernier hôpital pour les anciens combattants géré par le fédéral (Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue). 
« Les répercussions de ces compressions sur les anciens combattants et leur familleseront énormes, a conclu M. Stoffer. Vous ne pouvez tout simplement pasmaintenir les mêmes normes en matière de soins ou de programmes et services avec un nombre décroissant d’employés. »