Mes pensées sur le budget fédéral

Suite à la présentation jeudi d’un des plus importants budgets fédéraux des dernières années, j’aimerais partager avec vous mes préoccupations face au plan financier de Stephen Harper pour le Canada.

Ce budget pénalise le grand public.

Stephen Harper est capable de financer la construction de nouvelles prisons, l’achat d’avions de chasse et d’offrir des cadeaux pour les grandes entreprises, mais qui devra défrayer les coûts et travailler deux ans de plus pour subventionner ces dépenses idéologiques? La classe moyenne. Face à ce manque total de leadership, je suis très inquiet des compressions du gouvernement où, encore une fois, le public sera la principale victime.

La sécurité de la vieillesse

Lors de la campagne électorale, les conservateurs n’ont jamais parlé de leur projet de couper dans la Sécurité de la vieillesse ni dans les transferts en santé. Aujourd’hui, ils nous annoncent des compressions majeures qui causeront de graves problèmes aux familles et aux provinces qui, elles, ne seront pas en mesure de payer les coûts supplémentaires.

Depuis longtemps, les aînés ainsi que les familles ont eu besoin de réponses claires pour pouvoir planifier leur retraite. Les Néo-démocrates ont tenté de clarifier la situation, mais à chaque fois, le gouvernement de Stephen Harper refusa systématiquement d’expliquer son agenda. Nous sommes maintenant en mesure de savoir pourquoi. D’abord, les conservateurs font volte-face concernant de possibles changements au programme de sécurité de la vieillesse, et ce, après avoir fait une autre volte-face concernant l’implémentation de ces changements. La question se pose : comment les Canadiens peuvent-ils faire confiance à un gouvernement qui n’a pas voulu leur donner une réponse claire quant à un enjeu aussi primordial que les pensions de retraite?

Il est essentiel de prendre soin de nos personnes âgées. Les personnes âgées furent les citoyens et citoyennes qui façonnèrent le Canada que nous connaissons aujourd’hui. Les conservateurs veulent équilibrer leur budget sur le dos des aînés qui devront travailler encore plus longtemps pour prendre leur retraite dans la dignité, ainsi que sur le dos des Canadiens les plus démunis qui eux, se démènent pour avoir accès à un médecin de famille.

Nos collectivités

Le budget a oublié les villes: rien pour les transports en commun, rien pour le logement et rien pour les services d’intégration des immigrants! Nous militons depuis longtemps pour plus d’investissement dans les infrastructures municipales – soit pour faciliter l’accès à la région, soit pour construire un nouveau Pont Champlain. En fait, le budget prévoit 500,000 $ en réductions pour 2013-2014 pour les sociétés du Pont Jacques-Cartier et du Pont Champlain Incorporé. Constat. Les conservateurs n’ont pas à cœur les intérêts de nos collectivités. 

Le Ministère du Patrimoine

La Société Radio-Canada subira des compressions budgétaires de 10%, soit 115 $ millions de façon progressive jusqu’en 2014-2015. Téléfilm et l’Organisation nationale du film seront également touchés. Radio-Canada Estrie contribue à notre communauté en nous informant de façon assidue, professionnelle et constante. Ainsi, ces coupures draconiennes nuisent à la capacité des Sherbrookois et Sherbrookoises d’être à l’affut de l’actualité locale et d’ajouter leurs voix aux discours nationaux et régionaux. Je suis particulièrement inquiet qu’avec ce budget, la SRC soit l’une des agences le plus durement touchées. D’un côté, le Parti conservateur coupe dans une institution publique essentielle à notre culture, mais de l’autre côté il fait de la commémoration de la guerre de 1812 une priorité.

Je ne peux qu’être attristé de l’élimination du programme Katimavik, programme phare de la promotion de l’implication de notre jeunesse dans leur communauté respective.

Service Canada

Plus de 19 000 emplois seront supprimés dans la fonction publique. Le gouvernement coupera 286,7 $ millions du Ministère des Ressources humaines et Développements des compétences Canada. Il s’agit du même ministère étant responsable des bureaux de Service Canada. Depuis longtemps, les médias soulignent la difficulté à l’accès aux services fédéraux, tels que l’accès à l’assurance-emploi, le service des passeports ainsi que d’autres services fédéraux essentiels. Lorsque des bureaux de Service Canada sont menacés de fermeture ou, comme celui de Rimouski qui vient d’être fermé et déménagé dans le comté de Christian Paradis, il est essentiel que nos communautés aillent facilement accès à ces bureaux. Service Canada et son titre le dit, est un service, et ce service doit être facilement accessible pour les Canadiens et Canadiennes. Imaginez : le temps d’attente afin de parler à un représentant de Service Canada est déjà trop long. Alors plus de coupures signifieraient un rallongement du temps d’attente, ce qui est totalement inacceptable.

Je continuerai à représenter vos intérêts.

Je tiens à remercier tous ceux et celles qui ont partagé avec moi leurs commentaires et leurs préoccupations concernant le budget lors de mon forum citoyen la semaine dernière. Les discussions traitaient d’une vaste gamme d’enjeux, tels que tels que l’achat des F-35 sans appel d’offre, le développement régional, le chômage, l’investissement dans l’aéroport de Sherbrooke et les impôts.

Je vous encourage fortement à continuer de m’écrire et de partager vos impressions sur le budget fédéral par courriel à Pierre-Luc.Dusseault@parl.gc.ca.