LES LIBÉRAUX SONT DÉCONNECTÉS DE LA RÉALITÉ DES TRAVAILLEURS ET DOIVENT PROTÉGER LES PENSIONS

 

OTTAWA – Les néo-démocrates demandent encore une fois au gouvernement libéral de mettre fin au vol des pensions. Le NPD a déposé un projet de loi qui protégerait les pensions que les travailleurs et travailleuses et les retraité-es ont cumulées. À ce jour, à part un simple « suivi de la situation », les libéraux refusent toujours d’agir pour les aider.

« Des entreprises comme Sears et Carillion continuent d’abandonner nos travailleurs, dont les besoins vont bien au-delà de simples séances d’information offertes par Service Canada – ils ont besoin de savoir que leur retraite est protégée, a affirmé le porte-parole du NPD en matière de pensions, Scott Duvall. Le ministre a dit qu’il travaillerait en collaboration avec quiconque formulerait une proposition. J’ai justement déposé un projet de loi pour protéger les travailleurs comme ceux de Sears Canada, afin qu’ils ne perdent pas leurs pensions chèrement acquises et leurs prestations de soins de santé. Il est temps que les libéraux agissent pour que les gens qui ont travaillé toute leur vie ne perdent pas, une fois de plus, les pensions et les prestations qu’ils ont accumulées. »

En vertu de la législation actuelle, de grandes multinationales se servent des lois inadéquates du Canada en matière de faillite pour s’emparer de l’argent destiné aux pensions des travailleurs et travailleuses. Cet argent est détourné afin de payer leurs créanciers, qui sont souvent leur société mère. Un projet de loi, présenté par M. Duvall, corrigerait la loi afin de protéger d’abord et avant tout les pensions et les prestations des travailleurs et travailleuses, et forcerait les entreprises à leur fournir des indemnités de départ, avant de payer leurs créanciers.

« Le ministre de l’Innovation continue de minimiser le vol corporatif des pensions qui se poursuit chez Sears Canada. Les libéraux vivent sur une autre planète. Ces lois défaillantes ont un impact dans la vie de tous les jours des Canadiennes et Canadiens qui travaillent ou qui sont à la retraite, a ajouté le député néo-démocrate Charlie Angus. Des familles sont entrées en contact avec moi pour me dire que le problème n’est pas de savoir s’ils trouveront un emploi, mais plutôt si leurs parents âgés pourront payer leur place dans un établissement de soins de longue durée, parce que la pension qu’ils avaient accumulée leur a été volée par leur employeur. » 

Le NPD veut uniformiser les règles du jeu en apportant des changements aux lois fédérales en matière de faillite, de telle sorte que les pensions et les prestations de santé de nos travailleurs et travailleuses reçoivent la même considération que les créanciers garantis. Les néo-démocrates ne s’inquiètent pas trop de rendre la vie un peu plus difficile pour les personnes ultra-riches : le reste de la population peine depuis trop longtemps à garder la tête hors de l’eau.
 

  – 30 –

 
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou media@npd.ca