Les Conservateurs Détournent L’aide Internationale

 Sherbrooke — le 23 janvier 2013 - Le député néo-démocrate Pierre-Luc Dusseault (Sherbrooke) a dénoncé aujourd’hui, lors d’un point de presse avec des intervenants du milieu, le détournement de l’aide internationale canadienne.

 Les programmes de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) font en effet l’objet de compressions majeures et une grande partie des fonds restants sera désormais utilisée dans l’aide aux entreprises canadiennes oeuvrant à l’étranger, plutôt qu’à lutter contre la pauvreté.

 «Si le gouvernement veut soutenir nos entreprises à l’étranger, très bien, indique M. Dusseault. Mais il faut éviter le mélange des genres : le rôle de l’ACDI, c’est d’abord et avant tout de travailler à réduire la pauvreté, pas d’aider nos entreprises. En agissant de la sorte, les conservateurs détournent l’aide internationale et abandonnent nos partenaires.»

 Plusieurs organismes de coopération internationale de la région estrienne sont affectés par les coupes draconiennes opérées par le gouvernement conservateur de Stephen Harper. C’est le cas notamment de Développement et Paix et du Carrefour de solidarité internationale. Ce dernier avait d’ailleurs été visité par Nycole Turmel lorsqu’elle était chef intérimaire du NPD, accompagnée par les députés de la région.

 La rencontre d’aujourd’hui avait pour but de remettre au député des pétitions dénonçant les nouvelles orientations du financement de l’ACDI. M. Dusseault compte les déposer à la Chambre des communes dès que possible. «Le but c’est d’avoir un front uni des organismes de coopération internationale, des citoyens et des élus pour montrer à ce gouvernement conservateur idéologique qu’en Estrie, ces changements ne passent pas.»