LE NPD VEUT AMÉLIORER L’ACCÈS À L’INFORMATION

 

OTTAWA – Aujourd’hui, le NPD propose des amendements afin de corriger le projet de loi C-58, lequel propose des changements à la Loi sur l’accès à l’information. Le projet de loi C-58 constitue une grande déception pour les Canadiens, qui espéraient depuis longtemps une réforme de notre système défaillant. Les propositions du NPD visent à corriger la Loi afin de tenir les représentants du gouvernement responsables de leurs actes.

« Une fois de plus, les libéraux ont brisé une promesse électorale sans équivoque, celle d’assujettir les représentants du Cabinet du premier ministre et ceux des autres ministres à la Loi sur l’accès à l’information. Il semble que le premier ministre ait changé d’idée après avoir fait la promesse de former un gouvernement ouvert et transparent, a déploré le porte-parole du NPD en matière de justice, Murray Rankin. Après des décennies sans qu’aucun changement significatif n’ait été apporté à la Loi, les Canadiens méritent des amendements qui la rendront plus facile à utiliser. »

Durant la campagne de 2015, les libéraux ont promis d’apporter un certain nombre de changements longtemps attendus à la Loi sur l’accès à l’information, notamment d’élargir la portée de la Loi pour y inclure le Cabinet du premier ministre et ceux des ministres. De nombreuses recommandations clés faites par la commissaire à l’information et par le Comité de l’éthique ne sont pas incluses dans le projet de loi des libéraux. Par ailleurs, ce dernier présente de nouvelles échappatoires considérables qui rendent la Loi plus difficile à appliquer. La commissaire à l’information est allée dans le même sens que le NPD lors de son témoignage devant le Comité de l’éthique, hier, de même que dans son rapport cinglant portant sur cette réforme, intitulé « Objectif transparence : la cible ratée ».

« La Loi sur l’accès à l’information est un outil essentiel qui est utilisé chaque jour par des milliers de Canadiens qui veulent savoir ce que leur gouvernement fait avec leurs impôts et s’informer sur la façon dont on traite leurs droits, a ajouté le leader parlementaire adjoint du NPD, Matthew Dubé. Justin Trudeau et les libéraux ont promis aux Canadiens qu’ils seraient différents du gouvernement cachottier de Stephen Harper. Ils n’ont pas tenu cette promesse et ont plutôt trahi la confiance des Canadiens. »

Les amendements du NPD retireront les modifications que la commissaire a qualifiées de « régressives » et proposent plutôt un système plus progressiste dont les Canadiens pourront être fiers. Les néo-démocrates sont convaincus que ces amendements sont essentiels, et ils espèrent que le gouvernement libéral honorera son engagement à être ouvert aux amendements afin que nous puissions travailler en collaboration pour améliorer ce droit fondamental pour tous les Canadiens.
 

  – 30 –

 
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou media@npd.ca