Justin Trudeau doit défendre les Canadiens lors de sa rencontre avec Donald Trump

OTTAWA – Les néo-démocrates implorent le premier ministre Trudeau de défendre les valeurs et les priorités des Canadiens lorsqu’ils rencontrera le président américain Donald Trump aujourd’hui.

« Le premier ministre Trudeau doit saisir cette occasion de dire à M. Trump qu’en vérité, les Canadiens s’opposent à ses politiques qui refoulent les immigrants et les réfugiés en se basant sur leur religion, a déclaré Hélène Laverdière, qui est porte-parole du NPD pour les affaires étrangères. Il est toujours du devoir du premier ministre du Canada de défendre les droits de la personne sur la scène mondiale; cette responsabilité s’applique aussi lorsqu’il s’entretient avec des alliés. »

Hier, le chef du NPD, Thomas Mulcair, et la porte-parole du NDP en matière d’immigration, de réfugiés et de citoyenneté, Jenny Kwan, ont écrit au premier ministre Trudeau pour lui demander expressément qu’il affirme sans équivoque à M. Trump qu’il est absolument inacceptable que des Canadiens soient refoulés à la frontière des États-Unis en raison de leur religion ou de leur opinion du président.

« Les Canadiens ont besoin d’obtenir l’assurance qu’ils ne subiront pas de discrimination à nos frontières, ont écrit Mme Kwan et M. Mulcair dans leur lettre commune. À titre de premier ministre, vous représentez les points de vue et les intérêts des Canadiens sur la scène mondiale. Les Canadiens sont fortement opposés à l’interdiction de séjour établie par M. Trump; il vous incombe donc d’exprimer l’opposition du Canada à ces politiques. »

Le NPD demande aussi au gouvernement libéral d’énoncer clairement ses intentions sur les enjeux relatifs au commerce. Depuis l’élection de Donald Trump, les libéraux ont ouvert la porte à une renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain, sans préciser ce que le gouvernement comptait mettre sur la table.

« Le premier ministre doit défendre les emplois canadiens et énoncer sans équivoque que les Canadiens recherchent une meilleure entente sur l’ALENA et qu’ils ne sacrifieront pas le bois d'oeuvre ni la gestion de l'offre, a ajouté Tracey Ramsey, porte-parole du NPD en matière de commerce international. Des millions d’emplois aux États-Unis sont aussi tributaires du Canada – nous devrions faire front commun dans la défense de nos industries. »

Voir le texte intégral de la lettre: http://www.ndp.ca/sites/default/files/lettre_au_premier_ministre_sur_sa_rencontre_avec_le_president_trump.pdf

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou media@npd.ca