Itinérance : Pierre-Luc Dusseault Dénonce Le Changement De Cap Des Conservateurs

Le gouvernement conservateur voudrait modifier unilatéralement la Stratégie de partenariats de lutte contre l’itinérance

OTTAWA — le 30 mai 2013 - Le député néo-démocrate Pierre-Luc Dusseault (Sherbrooke) a dénoncé aujourd’hui à la Chambre de communes la volonté des conservateurs de réorienter le mandat de la Stratégie de partenariats de lutte contre l’itinérance.

«Fidèles à leurs habitudes, les conservateurs iraient de l’avant sans consulter les groupes communautaires, a expliqué M. Dusseault. Ces organismes, qui répondent à des besoins et à des réalités variés en itinérance, ne correspondraient plus aux exigences du programme».

Rappelons que l’Assemblée nationale du Québec a aussi adopté une motion unanime pour dénoncer l’idée conservatrice de modifier l’objectif de ce programme afin de soutenir la seule approche du «logement d’abord». Cette modification priverait les organismes communautaires d’un financement important pour la promotion et la gestion de projets dans la lutte contre l’itinérance.

«Est-ce que le gouvernement va daigner descendre de sa tour d’ivoire avant d’entériner les modifications au programme SPLI? a demandé le député. À Sherbrooke, ce financement représenterait environ 16 à 18 emplois en intervention sociale qui sont directement reliés au programme SPLI. Sous la nouvelle orientation, ce type de financement ne sera plus possible.»

Il est impératif que le gouvernement conservateur conserve l'orientation actuelle du programme SPLI afin d’assurer la sauvegarde des interventions auprès des itinérants au Québec.