Informations sur l’arrivée des réfugiés syriens au Canada

Le Canada a toujours été un pays proactif à l’égard de l’aide humanitaire pour les personnes déplacées et persécutées à travers le monde. Actuellement en Syrie, plus de 4 millions de réfugiés ont dû fuir leur domicile sans l’intention ni la capacité d’y revenir.

Entre le 1er janvier 2014 et le 3 novembre 2015, 3089 réfugiés syrien sont arrivé au Canada. Avec l’aide des Canadiens, du secteur privé, des organismes non gouvernementaux, des gouvernements des provinces et des territoires et des administrations municipales, le gouvernement du Canada comptait accueillir 25 000 réfugiés supplémentaires d’ici la fin de février 2016 dont 10 000 avant le 31 décembre 2015.

La cible des 25 000 réfugiés syriens ne comprend pas les réfugiés qui se font parrainer par le secteur privé. Le nombre de réfugiés total sera donc plus grand.

Afin d’accélérer la démarche de l’accueille des réfugiés, les procédures de sécurité et de santé pour l’immigration seront faites à l’étranger. Il sera également moins dispendieux de compléter le processus d’immigration à l’étranger.

Le plan d’action qui sera mis en œuvre par le gouvernement du Canada, de la Jordanie, du Liban et de la Turquie ainsi que d’autres partenaires privées consiste à protéger les réfugiés syriens tout en assurant la sécurité et la santé des Canadiens.

Pour les Canadiens, c’est l’occasion comme jamais de s’unir et d’ouvrir leur cœur et leur milieu pour accueillir les réfugiés dans leur nouveau pays. Renseignez-vous sur les moyens à prendre pour faire votre part en visitant notre site Web : Canada.ca/Refugies.

 

Phase 1 : Identifier les réfugiés syriens qui arriveront au Canada


Le Canada et le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) vont travailler de paire afin d’identifier les personnes en Jordanie et au Liban où se trouvent des listes de réfugiés. Le Canada a demandé à l’HCR de classifier les réfugiés selon leur vulnérabilité et leur faible risque de sécurité afin de répondre le plus vite possible tout en respectant les standards en terme de réfugiés au Canada.

Par la suite, l’HCR communiquera avec les réfugiés afin de connaître leur intérêt à s’établir au Canada. Les réfugiés correspondants dont l’identité aura été confirmée par l’HCR seront recommandés aux agents d’immigrations canadiens.

Un processus semblable à celui actif entre l’HCR et le Canada est en place entre la Turquie et le Canada. Des milliers de demandes de réfugiés parrainés par le secteur privé ainsi que par le gouvernement sont actuellement en traitement.

 

Phase 2 : Traitement des demandes des Syriens à l’étranger

Les réfugiés sélectionnés obtiendront un rendez-vous dans les bureaux de visas désignés établis à Amman et à Beyrouth qui comprennent environ 500 agents du gouvernement. La vitesse de traitement des visas sera accélérée en Turquie.

Les agents des visas professionnels qui donneront les entrevues vont retenir une partie des demandes pour l’initiative et garderons les autres demandes en attentes pour une future initiative.

Le processus d’immigration à l’étranger comprendra les tests suivants :

 

  • Teste médical complet

    • y compris les dépistages de maladies transmissibles

  • L’enquête de sécurité

    • Collecte de renseignements biographiques

    • Filtrage biométrique

    • Prise d’empreintes digitales

    • Photos numériques

    • Vérification en consultant les bases de données de l’immigration (et exécution de la loi sur la protection de la sécurité)

Une fois l’entrevue terminée, les réfugiés sélectionnés pour la première initiative recevront un visa de résident permanent et il pourra passer à la phase suivante.

 

Phase 3 : Transport vers le Canada

Dès le mois de décembre 2015, le transport par avions nolisés privés et par avions militaires si nécessaire sera organisé pour évacuer les réfugiés détenteurs d’un visa de résidant permanent. Les avions vont atterrir dans les aéroports respectifs de Montréal et Toronto dus à leur efficacité et à leur espace disponible. Avant leur départ, l’identité de chaque réfugié sera confirmée par les agents de l’ASFC.

 

Phase 4 : Accueil au Canada

Une fois arrivés, les réfugiés seront accueillis et admis au Canada par les agents de services frontaliers (ASF) où leur identité sera encore une fois confirmée.

Une fois au Canada, tous les réfugiés subiront un contrôle afin de détecter les signes de maladie conformément à la loi sur la mise en quarantaine, et les personnes malades recevront des soins médicaux. Une fois admis par les ASF, les réfugiés qui étaient parrainés par le secteur privé pourront aller continuer leur intégration au Canada via la prise en charge par le secteur privé en question.

D’importants efforts seront déployés à travers le Canada afin s’assurer la qualité des services offerts aux réfugiés tant dans les communautés que dans les écoles et le nombre de logements mis à disposition.

Après leurs arrivées, les réfugiés seront envoyés vers leur nouvelle communauté attitrée. Pour ceux qui n’aurait pas encore de communauté attitrée et où la destination finale n'a point été décidé seront logé dans des résidences temporaires avant de rejoindre une communauté. Cette disposition provisoire accordera d’avantage de temps aux représentant canadiens pour travailler avec les provinces, les territoires et les fournisseurs de services d’installation afin d’attitré les réfugiés à des communautés prêtent à les accueillir.

 

Phase 5 : Installation et intégration à la communauté

Les réfugiés syriens seront transportés dans leurs communautés attitrées de la côte ouest à la côte Est à la Côte-Nord où ils recevront des services à long terme dans le but de faciliter leur intégration dans leur communauté au sein de la société canadienne.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada collabore avec ses associés, les répondants du secteur privé, les gouvernements des provinces et des territoires et les administrations municipales afin de coordonner les activités de réinstallation et d’accueillir les réfugiés.

L’aide qui sera offerte comprend :

  • Orientation sur la vie au Canada

  • Accès aux soins de santé

  • Accès à un logement permanent

  • Accès à des services de counselling linguistiques et de formation scolaires

  • Autres services offerts par le gouvernement fédéral, provincial et des territoires ainsi que les administrations municipales.

Les Syriens admis au Canada recevront soit le statut RPG ou RPSP. L’aide offerte au RPG provient du gouvernement du Canada et s’aligne sur les niveaux d’aide sociale des provinces et territoires ainsi qu’à la fourniture de vêtements, de nourriture, de logement et d’article ménagé.

Les Syriens admis au Québec reçoivent un soutien semblable fourni par le gouvernement de la province.

L’aide offerte au RPSP provient des répondants ayant accepté de leur offrir des soins, un logement, de l’aide à l’installation et un soutien social pour une durée d’environ 12 mois ou jusqu’à l’autonomie du réfugié en question.

 

Coûts

Le gouvernement du Canada investira jusqu’à 678 millions de dollars (M$) sur six ans en vue d'accélérer la réinstallation de ces réfugiés syriens et d'appuyer leur intégration. Il s’agit d’un montant estimatif maximal du financement des activités que doivent réaliser le gouvernement du Canada et ses partenaires pour donner suite aux engagements pris, et il comprend des sommes pour les dépenses imprévues ainsi que des fonds destinés aux partenaires tels que le HCR et la Croix-Rouge canadienne. Des mécanismes rigoureux de surveillance, de contrôle et de reddition de compte relatifs à ce financement sont prévus et les résultats seront communiqués aux Canadiens.