ÉTIQUETAGE DES OGM : LE GOUVERNEMENT CHOISI LE SECRET

OTTAWA – Le gouvernement libéral a défait, lors d’un vote tenu ce mercredi soir, le projet de loi du député Pierre-Luc Dusseault (Sherbrooke) qui visait à rendre obligatoire l’étiquetage des aliments génétiquement modifiés (GM). 


«Comme une forte majorité des Canadiens, je suis d’avis que nous avons le droit d’en savoir davantage sur ce qui se retrouve dans les aliments que nous consommons et c’est pourquoi j’étais optimiste d’avoir l’appui d’une majorité de mes collègues députés» a souligné le député de Sherbrooke.
 
Malgré un appui de près de 80% des Canadiens en faveur de l’étiquetage des aliments GM, le gouvernement libéral a plutôt décidé d’ignorer les préoccupations des Canadiens en se rangeant derrière les grandes compagnies agroalimentaires. Une situation que déplore Pierre-Luc Dusseault.
 
«Je suis très déçu du résultat du vote de ce soir. Le Premier ministre avait lui-même reconnu l’importance du droit de savoir des consommateurs canadiens et s’était engagé durant la campagne électorale à plus de transparence et d’ouverture, on constate qu’il a de nouveau brisé sa parole» a relancé M. Dusseault. 

«Mon projet de loi était simple et répondait aux demandes répétées des consommateurs d’avoir plus d’information sur les étiquettes des aliments qu’ils consomment. C’est assez difficile de comprendre comment des députés qui sont censés représentés leurs concitoyens aient pu refuser un projet de loi qui était autant appuyé par les canadiens » a conclut le député.
 

  – 30 –

 
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Harun Jasarevic, adjoint du député, pierre-luc.dusseault.a1@parl.gc.ca ou 819-432-0153