DÉCLARATION DU NPD À L’OCCASION DE LA JOURNÉE NATIONALE DE COMMÉMORATION ET D’ACTION CONTRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES

La porte-parole du NPD en matière de condition féminine, Sheila Malcolmson (Nanaimo—Ladysmith) a fait la déclaration suivante à l’occasion de la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.

« Le 6 décembre marque le 27e anniversaire du massacre de l’École Polytechnique, où 14 femmes ont été assassinées, et d’autres blessées, simplement parce qu’elles étaient des femmes.

Aujourd’hui, nous rendons honneur à la mémoire de ces femmes et réitérons notre engagement à mettre fin à la violence persistante et disproportionnée exercée à l’endroit des femmes et des filles au Canada.

Au pays et dans le monde entier, la violence envers les femmes est courante : c’est inacceptable. Tous les six jours environ, une femme est tuée par son partenaire intime au Canada. Plus de la moitié des femmes canadiennes vivront de la violence au cours de leur vie, et des milliers de femmes autochtones du Canada ont été assassinées ou sont portées disparues au cours des 30 dernières années.

Les néo-démocrates exhortent le gouvernement libéral à respecter sa promesse d’implanter un plan d’action national pour combattre la violence fondée sur le genre et demandent que justice soit rendue pour les femmes autochtones disparues de nos communautés. Nous demandons aussi au gouvernement d’investir adéquatement dans le réseau canadien de refuges et de logements de transition ou supervisés pour les femmes qui fuient la violence.

Alors que nous nous souvenons de cette journée tragique dans l’histoire de notre nation, nous nous engageons une fois de plus à bâtir un Canada où les femmes et les filles peuvent vivre sans avoir à craindre la violence. »

-30-

Pour de plus amples, veuillez communiquer avec :
Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou ndpcom@parl.gc.ca