DÉCLARATION DU NPD À L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES PEUPLES AUTOCHTONES

 

Le porte-parole pour les affaires autochtones et du Nord, Romeo Saganash (Abitibi–Baie-James–Nunavik–Eeyou), et la députée Georgina Jolibois (Desnethé–Missinippi–Rivière Churchill), ont émis la déclaration suivante à l’occasion de la Journée internationale des peuples autochtones : 

Cette année, la Journée internationale des peuples autochtones coïncide avec le 10e anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Cette Déclaration constitue un instrument important au chapitre des droits de la personne. Elle énonce les droits des peuples autochtones ainsi que les normes minimales relatives à leur survie, à leur dignité et à leur bien-être.

« Cette reconnaissance est nécessaire à la réconciliation et à une relation de nation à nation renouvelée et sincère. Nous ne pouvons pas changer le passé. Toutefois, nous pouvons être honnêtes et nous éduquer afin que l’histoire ne se répète pas. En misant sur l’espoir, nous pouvons tracer ensemble le chemin à suivre, comme nos ancêtres l’auraient voulu. Le fait d’honorer la lettre, l’esprit et l’objectif de la Déclaration est une responsabilité que partagent tous les Canadiens », a déclaré Georgina Jolibois. 

Justin Trudeau parle de réinstaurer une relation « de nation à nation » avec les peuples autochtones au Canada. Cependant, le gouvernement libéral continue de violer la Constitution et la Charte des droits et libertés en privant les enfants des Premières Nations de droits de la personne dont les autres enfants profitent.

Les néo-démocrates ont tissé des liens solides avec les Premières Nations, les Inuits et les Métis, et ils cherchent continuellement à faire entendre les priorités et les perspectives de ces communautés à la Chambre des communes, afin que leurs messages soient entendus quotidiennement par tous les députés. Nous accordons une grande valeur à la responsabilité sociale en matière d’affaires mondiales, et nous savons inclure les droits des peuples autochtones dans nos relations avec d’autres États. Nous continuerons d’obliger le gouvernement canadien à rendre des comptes aux peuples autochtones. 

« Nous devons, par nos politiques et nos actions, continuer à nous assurer que le gouvernement du Canada est guidé par des valeurs de consultation significative, par le respect des droits inhérents et issus des traités, la sagesse des aînés autochtones, la Commission royale sur les peuples autochtones, les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation, et la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones », a ajouté Romeo Saganash.
 

– 30 –


Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Centre des médias du NPD : 613-222-2351 ou media@npd.ca