CONSERVATEURS ET LIBÉRAUX S’UNISSENT POUR BLOQUER UNE ÉTUDE SUR LA SÉCURITÉ FERROVIAIRE

SHERBROOKE — Le député NPD de Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault, déplore qu’encore une fois les conservateurs et les libéraux s’allient, cette fois-ci pour bloquer une étude en comité sur la sécurité ferroviaire.

  «Il est malheureux de voir les libéraux et les conservateurs s’unir pour bloquer une étude sur la sécurité ferroviaire, dont nous avons tant besoin, et ce, malgré les recommandations urgentes du bureau de la sécurité des transports, a déclaré le porte-parole adjoint en matière des transports, Robert Aubin. Des recommandations du BST et du Commissaire à l'environnement datant de plus d’un an n'ont toujours pas été appliquées, alors que les deux vieux partis restent les bras croisés à ne rien faire. L'absence de reddition de comptes sanctionnée par les libéraux est sidérante».

  En plus de la mise en application de ces recommandations, le NPD propose l'élimination graduelle de l'utilisation des wagons DOT-111 pour le transport de matières dangereuses. Le NPD souhaite aussi que les municipalités soient consultées en ce qui a trait à la question du transport de matières dangereuses sur leur territoire.

  «Visiblement les conservateurs et les libéraux ne comprennent pas l’urgence d’avoir une vue d'ensemble des problématiques entourant la sécurité ferroviaire afin de prévenir d’autres tragédies, a ajouté Pierre-Luc Dusseault. Transport Canada a décidé d'agir en panique en réponse aux demandes du NPD, mais cela n'est pas suffisant. Plusieurs questions demeurent sans réponse pour de trop nombreuses municipalités et, avec la prorogation qui s'en vient, elles demeureront malheureusement sans réponse.»