BUDGET 2018 : LES LIBÉRAUX NE S’ATTAQUENT PAS À LA RACINE DES PROBLÈMES

SHERBROOKE – Les Québécois et les Québécoises qui demandaient au gouvernement fédéral de sévir contre les paradis fiscaux et les échappatoires fiscales qui profitent aux plus riches ont raison d’être mécontents. C’est sans compter que malgré le consensus québécois, les libéraux n’ont pas eu le courage de demander aux géants du web comme Netflix de payer leur juste part.

« Les budgets sont des occasions de faire des choix : les libéraux ont choisi de continuer d’octroyer des faveurs fiscales aux riches PDG et aux grandes sociétés tout en demandant aux restes des Canadiens de se contenter de moins, a soutenu le député de Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault.  Ils refusent de s’attaquer à l'échappatoire fiscale sur les options d'achat d'actions pour les riches PDG et ils offrent des congés fiscaux aux grandes multinationales. Avec des priorités comme celles-là, c’est bien normal que les Québécois sentent qu’il y a deux mondes. »

Le budget du ministre des Finances ne prévoit aucune mesure qui permettrait d’éviter qu’une compagnie comme Sears à Sherbrooke fasse passer leurs actionnaires ou leurs créanciers prioritaires avant les avantages sociaux et les régimes de retraite des travailleurs. Pour Justin Trudeau, il n’y a aucun problème à ce vol légalisé des pensions des travailleurs.

« Malgré les améliorations apportées afin de rendre l’adhésion au supplément du revenu garanti automatique, le député de Sherbrooke déplore que rien ne soit fait par le gouvernement Trudeau pour s’assurer que tous les aînés le reçoivent. »

Il est très décevant de constater que le gouvernement ne prend pas au sérieux les révélations du vérificateur général pour améliorer la qualité et l’offre des services de l’Agence du revenu du Canada. En plus de constater que les Sherbrookois devront encore attendre à plus tard avant de voir les dépenses en infrastructures promises arriver à Sherbrooke. « Le budget ne comprend absolument rien pour développer nos aéroports régionaux tels que l’aéroport de Sherbrooke ou pour financer les projets de train de passagers régionaux » souligne le député.

« Les Québécois et les Québécoises ont raison d’être déçus. Alors que ce budget ne présente pas de plan pour réduire les inégalités; au contraire, il risque même de les accroître. Il montre à quel point Bill Morneau et Justin Trudeau sont déconnectés de la réalité quotidienne de monsieur et madame tout-le-monde. On n’y décèle aucune urgence d’agir dans la crise des opioïdes, les coûts astronomiques du logement, les services de garde inabordables, le coût élevé des médicaments d’ordonnance, la pauvreté chez nos aînés et  le vol des pensions des travailleurs de Sears. Les libéraux avaient une occasion en or de s’attaquer aux inégalités, et ils l’ont ratée une fois de plus » conclut M. Dusseault.

-30-

Pour informations :

Harun Jasarevic, adjoint du député, pierre-luc.dusseault.a1@parl.gc.ca // 819 432-0153