BILAN DU NPD: LES SCANDALES ONT MARQUÉ LA SESSION PARLEMENTAIRE À OTTAWA

Thomas Mulcair a ébranlé Stephen Harper alors que le bureau du PM est sous enquête par la GRC

SHERBROOKE — Les députés néo-démocrates de l’Estrie sont de retour dans leurs circonscriptions pour l’été après une session parlementaire marquée par les scandales des sénateurs conservateurs et libéraux. L’équipe de Thomas Mulcair a ébranlé le gouvernement de Stephen Harper, qui montre des signes de fin de régime.

 La session parlementaire qui vient de s’achever a révélé que des sénateurs libéraux et conservateurs ont tenté de voler les contribuables pour plusieurs centaines de milliers de dollars. Le chef de cabinet de Stephen Harper a tenté de camoufler l’affaire et a été forcé de démissionner. «La GRC fait enquête sur les agissements du bureau du premier ministre. C’est du jamais vu!» indique Jean Rousseau (Compton-Stanstead).

 Le NPD a martelé de questions pointues le gouvernement pour le forcer à rendre des comptes à la population. Au même moment, l’équipe de Thomas Mulcair a aussi réussi à imposer de ses propres idées bénéfiques pour la population. «Jack Layton disait qu’il ne suffisait pas d’être une force d’opposition, nous devons aussi être une force de proposition et nous avons prouvé notre valeur lors de cette session parlementaire. Nous avons de bonnes propositions pour le Québec et le Canada» affirme Pierre-Luc Dusseault (Sherbrooke).

 Le NPD a effectivement fait adopter à l’unanimité par la Chambre des communes un projet de loi qui assurera le bilinguisme des agents du parlement, une victoire pour le Québec et les minorités linguistiques du Canada. Le NPD a aussi promis d’abolir le Sénat, une mesure qui permettrait d’économiser près de 100 millions de dollars par année aux contribuables.

 Même si la session parlementaire a été marquée par des sujets nationaux forts, les députés néo-démocrates ont aussi fait avancer plusieurs dossiers spécifiques pour l’Estrie, dont les questions de gestion des frontières.

 «Quand le gouvernement américain jonglait avec l’idée de charger un frais d’entrée aux Canadiens pour entrer aux États-Unis, nous avons été les premiers à monter au front et dénoncer cette mesure, affirme Pierre Jacob (Brome-Missisquoi).

 Ce dernier est aussi satisfait que la lutte pour conserver les petits postes frontaliers de la région ouverts commence à porter ses fruits. «Le gouvernement a annoncé qu’il rouvrirait le poste de Morse’s Line à St-Armand. Même si nous avons quelques réticences quant à la sécurité des postes frontaliers surveillés à distance, c’est un pas dans la bonne direction», affirme M. Jacob.

 Pierre Jacob a déposé son projet de loi privé C-481, qui assurera que les lois et règlements adoptés par la Chambre des Communes soient conformes avec les principes de développement durable. «Le NPD a toujours été un parti aux valeurs environnementales profondes et nous le démontrons concrètement avec ce genre d’initiative», indique le député.

 Pierre-Luc Dusseault (Sherbrooke) s’est assuré que le projet d’agrandissement de l’aéroport de Sherbrooke résonne à Ottawa, notamment en questionnant le ministre des Transports Denis Lebel à ce sujet. «Un aéroport régional digne de ce nom est important et je crois que le gouvernement fédéral devrait s’engager à investir dans une telle infrastructure», affirme M. Dusseault.

 «Le nouveau Plan Chantier Canada des conservateurs n’est pas suffisant pour s’attaquer au déficit en infrastructures de 171 milliards de dollars auquel les municipalités canadiennes sont confrontées, indique M. Dusseault. On le sait maintenant, les milliards annoncés sur 10 ans représentent dans les faits des compressions de plus de 5 milliards par rapport à l’ancien programme.»

 Du côté de Compton-Stanstead, la pollution lumineuse à l’Observatoire du Mont-Mégantic a préoccupé le député Jean Rousseau qui a travaillé de concert avec les autorités américaines et canadiennes ainsi que celles de l’observatoire pour trouver des mesures de mitigation de l’éclairage au poste frontalier de Chartierville. «La collaboration est bonne et la situation s’est déjà améliorée, mais j’ai bon espoir qu’on trouve une solution à long terme qui satisfera tout le monde et préservera la première réserve de ciel étoilé au monde, une fierté pour notre région», affirme M. Rousseau.

 Comme la majorité du territoire de Compton-Stanstead est rurale et compte plusieurs travailleurs saisonniers, M. Rousseau a aussi mené la charge contre le saccage de l’assurance-emploi. «De plus en plus de gens réalisent que les choix politiques des conservateurs nuisent à la région. Les modifications à l’assurance-emploi en sont un bon exemple. Plusieurs entrepreneurs nous ont communiqué leur crainte de perdre leurs employés saisonniers d’expérience», indique-t-il. Le NPD s’est d’ailleurs engagé à annuler cette mauvaise réforme lorsqu’il prendra le pouvoir en 2015.