Appuyez la campagne pour la liaison Sherbrooke-Montréal

Nous pouvons stimuler notre économie régionale tout en protégeant notre environnement. Le projet de liaison de train de passagers entre Sherbrooke et Montréal répond définitivement à ces objectifs et le gouvernement devrait appuyer cette initiative. Aidez-moi à faire cheminer ce projet auprès du gouvernement fédéral, signez et partagez ma pétition!

Réduisons notre empreinte environnementale : il est question d’une réduction de 10 000 tonnes de GES ce qui est plus efficient que le très respectable projet du Réseau électrique métropolitain (REM). De plus, ce projet de transport en commun durable va permettre de soulager l’autoroute 10 et le pont Champlain de la congestion routière grandissante.

Stimulons notre économie régionale : l’augmentation de la vitesse des trains de marchandises pourra faciliter les échanges commerciaux ce qui aura pour effet d'améliorer la productivité des entreprises établies à Sherbrooke et dans les Cantons-de-l’Est. Il s’agit donc de l’amélioration de la compétitivité des entreprises d’ici, ce qui signifie le maintien et la création de nombreux emplois.  

Soutenons le tourisme des Cantons-de-l'Est : la région s’en trouverait revigorée en raison d’un apport significatif de nouveaux touristes. Selon les études, ce train apporterait une hausse de près de 10% de l'achalandage touristique dans notre région ce qui injecterait plusieurs millions de nouveaux dollars annuellement.

Signez la pétition. 

Pourquoi appuyer le projet. 

Des questions? Des commentaires?

Téléchargez la pétition ci-dessous.

 


- Bilal Farooq, Anae Sobhani et Alexandra Beaulieu. Analyse du marché pour un nouveau train Montréal-Sherbrooke avec prolongement la nuit, 2017, Université de Ryerson, 32 pages.

- Fondation trains de nuits. Étude de faisabilité train de passagers Montréal-Sherbrooke avec possibilité de connexion vers Boston et NY, rapport synthèse, version préliminaire, 21 août 2017, 14 pages.

- KPMG. Service de trains de passagers entre Montréal, Bromont et Sherbrooke, Analyse de la rentabilité financière, août 2017, 37 pages.