AÉROPORT: LES CONSERVATEURS DOIVENT PASSER DE LA PAROLE AUX ACTES, SELON LE NPD

Si l’économie est la priorité du gouvernement, le dossier de l’aéroport de Sherbrooke doit donc être traité de façon prioritaire

 SHERBROOKE — Les députés néo-démocrates Pierre-Luc Dusseault (Sherbrooke) et Jean Rousseau (Compton-Stanstead) sont déçus que le gouvernement conservateur mette des bâtons dans les roues au projet de relance de l’aéroport régional.

 «Les conservateurs répètent ad nauseam que l’économie est leur seule priorité, mais en levant le nez sur le dossier de l’aéroport de Sherbrooke, ils viennent de démontrer clairement que ces belles paroles ne se traduisent pas en gestes concrets», affirme M. Dusseault.

 «Un aéroport régional digne de ce nom serait un atout pas seulement pour Sherbrooke, mais pour toute la région, ajoute M. Rousseau. C’est l’économie de toutes les villes environnantes qui en profiterait également.»

 C’est pourquoi les députés néo-démocrates, élus sous le thème cher à Jack Layton «Travaillons ensemble», croient que seul le rassemblement de toutes les forces vives de la région permettra de mener à bien le projet de l’aéroport. «Les maires, les députés provinciaux et fédéraux et la population doivent tous pousser dans le même sens pour que l’aéroport devienne une priorité. Ce n’est pas en travaillant en vases clos, chacun de son côté, qu’on arrivera à avancer», concluent les députés du NPD.