AÉROPORT DE SHERBROOKE : DUSSEAULT FAIT BOUGER LE GOUVERNEMENT CONSERVATEUR

Le gouvernement accueille favorablement la motion du député de Sherbrooke concernant les aéroports non-désignés

OTTAWA  - Le député de Sherbrooke est heureux du dénouement de la première heure de débat sur sa motion portant sur la mise en place d’un mécanisme permettant aux aéroports non-désignés comme celui de Sherbrooke de recevoir les services de sécurité de l’ACSTA.

«Le gouvernement a assez tardé. Sherbrooke a assez attendu. La Ministre des Transports doit nous présenter une solution le plus rapidement possible. Je me réjouis que le gouvernement envisage d’appuyer ma motion et se mette finalement au travail», soutient le député de Sherbrooke

Une deuxième heure de débat aura lieu le mois prochain et la motion sera ensuite mise aux voix. Le député de Sherbrooke espère avoir l’appui de tous les députés de la Chambre des communes. Le mécanisme demandé par la motion M-553 de M. Dusseault serait un avantage indéniable pour plusieurs aéroports se trouvant dans la même situation que Sherbrooke.

«En adoptant cette motion, ce n’est pas seulement l’aéroport de Sherbrooke qui en bénéficierait c’est également toutes les régions qui désirent stimuler leur économie et créer des emplois. Il est important de rappeler qu’un aéroport fonctionnel est un vecteur de développement économique et touristique important pour la prospérité de plusieurs régions dont Sherbrooke», conclut Pierre-Luc Dusseault

La Motion de M. Dusseault touche plus de 400 aéroports à travers le Canada. Des aéroports qui ne détiennent pas la désignation de Transports Canada, mais qui pourraient potentiellement, obtenir des services de sécurité grâce à la motion M-553 du député de Sherbrooke.